«Le plus beau compliment» : le maître à Wembley

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 07 avril 2013

En 1966, le maître présentait à Wembley ses chevaux Ansioso (photo) et Curioso; ces présentations ont été de grands succès, et des milliers de spectateurs ont applaudi avec beaucoup d'enthousiasme ces chevaux de race Alter-Real petits, ronds, bais et hyper-brillants. Le maître racontait avec beaucoup d'émotion ces succès, et j'en ai entendu d'autres narrations (par exemple par Michel Henriquet) qui faisaient de ces évènements des moments d'anthologie.


En 1966, le maître présentait à Wembley ses chevaux Ansioso (photo) et Curioso; ces présentations ont été de grands succès, et des milliers de spectateurs ont applaudi avec beaucoup d'enthousiasme ces chevaux de race Alter-Real petits, ronds, bais et hyper-brillants. Le maître racontait avec beaucoup d'émotion ces succès, et j'en ai entendu d'autres narrations (par exemple par Michel Henriquet) qui faisaient de ces évènements des moments d'anthologie.

Un jour à Avessada, la question de l'immobilité du cheval arrêté s'était posée lors d'une leçon, et au moment des commentaires autour d'un verre (moment sacré entre tous!), le soir dans son bureau, le maître entreprit de nous raconter «le plus beau compliment» qu'il avait reçu à Wembley; voici donc ce que j'ai entendu ce soir là (ce sont mes mots, mais j'ai un souvenir très précis du fond de l'histoire, je la mettrais presque entre guillemets).

Au dernier jour du horse-show, les organisateurs avaient prévu une sorte de parade ou de défilé, où chaque cavalier présent, à un titre ou à un autre, à Wembley, devait figurer. Il y avait de très nombreux chevaux en plus de ceux qui concouraient, et chacun devait rester en place, regarder les autres défiler à plus ou moins grande allure, avec plus ou moins de fracas, en attendant son tour. De nombreux chevaux les uns à côté des autres...

Le maître avait choisi Curioso, le plus stable des deux, pour cet exercice. Il était bien décidé à jouer le jeu de l'immobilité, jeu d'autant plus intéressant qu'il n'était pas facile. «Pour avoir Curioso bien immobile, nous dit-il, j'ai commencé par un piaffer très lent et élevé de manière à l'avoir entièrement dans les aides; puis je l'ai arrêté bien léger.» Quand les autres chevaux, les attelages, sont arrivés à toute vitesse devant lui, Curioso n'a pas bougé une oreille, alors que les chevaux arrêtés avec lui étaient tous agités, comme on se l'imagine.

Un homme de cheval anglais qui participait à l'organisation de ce défilé vint le voir à la fin, et lui dit: «j'ai vu toutes vos prestations sur vos deux chevaux, elles étaient exceptionnelles; mais ce qui m'a le plus impressionné, c'est l'immobilité et le calme de votre cheval lors du défilé.»

Le maître conclut ainsi cette anecdote: «Voilà ce qui fut, au moins l'espace d'une soirée, le plus beau compliment qu'on m'ait fait à Wembley.»

Avec le marcher droit et le cercle, l'immobilité fait partie de ces «choses simples» dont il faut en permanence rechercher la perfection.

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun

1 commentaire

samedi 13 décembre 2014 @ 23:58 ROUX a dit : #1

Il est important de soigner avec grande attention l'immobilité car elle est en fait le moment privilégié durant lequel l'accord se fait en faisant abstraction des milles parasites que sont les défauts d'aides . Il est alors aisé de vérifier comme dans un instantané photographique la justesse du placé du cheval et de la position du cavalier . Tous les mouvements du couple sont issus de cette immobilité et leur qualité est directement liée au soins mis à parfaire chaque détail de l'immobilité ?
PS bonjour Jean je reprend contact avec ce blog après des années compliquées pour moi . Le beau bâtiment que nous avons visité ensemble à Lavilledieu va peut être abritter un beau projet équestre dont je suis le moteur . J'aimerai si possible pouvoir te joindre par téléphone mais j'ai perdu ton numéro peux tu me le renvoyer par mail merci

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot boaj ? : 

Derniers articles

Derniers commentaires

Archives

Mots clés

RSS