Préface au livre «Breves notas sobre uma arte apaixonante» par José Manuel da Cunha Meneses

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 19 septembre 2016

Voici la traduction de la préface du premier livre de Nuno Oliveira publié en 1955. Elle a le grand avantage de se référer à la tradition portugaise en haute école, tradition peu connue en France.

*******************************************************

Lire la suite de Préface au livre «Breves notas sobre uma arte apaixonante» par José Manuel da Cunha Meneses

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Journal de dressage par Diogo de Bragance (1951)

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 11 septembre 2016

En 1951 Nuno Oliveira (âgé de 26 ans) donne quelques leçons à Diogo de Bragance pour l'aider à dresser un cheval nommé Garoto (Oliveira a eu lui même un cheval nommé Garoto mais ce n'était pas le même). Ces quelques leçons ont été notées par l'élève et, dans son premier livre publié en 1955, ce journal de dressage a été reproduit.
Quand ce livre a été traduit en français en 1965, ce texte (ainsi que quelques autres de la main du maître) n'a pas été retenu pour le public français.
Grâce à la fille du maître Pureza qui a entrepris une édition en portugais de l'ensemble des œuvres de son père, le livre de 1955, «Breves notas sobre uma arte apaixonante (A equitação)», ainsi qu'à Piotr Wojcik qui m'en a informé, le texte original de ce petit journal m'est tombé entre les mains et je me suis attelé à le traduire. Voici le résultat très certainement perfectible de ce petit travail.
Le 26 septembre, version corrigée de quelques erreurs ou approximations, grâce à la relecture que Pureza Oliveira a très aimablement accepté de faire de ma traduction. Qu'elle soit remerciée très chaleureusement de sa patience!




Lire la suite de Journal de dressage par Diogo de Bragance (1951)

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun - 3 commentaires

«Le plus beau compliment» : le maître à Wembley

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 07 avril 2013

En 1966, le maître présentait à Wembley ses chevaux Ansioso (photo) et Curioso; ces présentations ont été de grands succès, et des milliers de spectateurs ont applaudi avec beaucoup d'enthousiasme ces chevaux de race Alter-Real petits, ronds, bais et hyper-brillants. Le maître racontait avec beaucoup d'émotion ces succès, et j'en ai entendu d'autres narrations (par exemple par Michel Henriquet) qui faisaient de ces évènements des moments d'anthologie.

Lire la suite de «Le plus beau compliment» : le maître à Wembley

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun - 1 commentaire

Et l'obstacle?

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 07 avril 2013

Un grand écuyer peut-il aussi sauter des barres, faire des concours hippiques? Qu'en était-il du maître Oliveira de ce point de vue?

Lire la suite de Et l'obstacle?

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Mémoire

Rédigé par Jean Magnan de Bornier - 07 avril 2013

On fait quelquefois la liste de toutes les qualités qu'il faut avoir pour être un bon écuyer: la patience, l'à-propos (voir Les réflexes), l'obstination (voir Crime et châtiment: récompenses et punitions dans le dressage), l'énergie, etc. Le maître avait outre tout cela une mémoire exceptionnelle, et on peut se demander si la mémoire ne devrait pas effectivement figurer dans la liste des atouts de l'écuyer.

Lire la suite de Mémoire

Classé dans : Oliveira - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Fil Rss des articles de cette catégorie

page 1 sur 4 suivante »

Derniers articles

Derniers commentaires

Archives

Mots clés

RSS